Les compétences du XXIème siècle, quel avenir ?

Les compétences du XXIème siècle se positionnent comme complémentaires des enseignements actuels et indispensables pour le futur. Entre contraintes et découvertes, l’enseignement à distance, mis en place à cause de la pandémie, a encouragé un questionnement : quelles compétences seront au centre des enseignements à l’avenir ? Voici quelques clés de réponses concernant l’enjeu primordial : préparer les prochaines générations au monde de demain.

L’éducation en France et à l’étranger ces dernières années

Nul ne peut l’ignorer, ces dernières années l’éducation a pris un nouveau virage. Entre les recherches pour une pédagogie toujours plus efficace, l’arrivée de nouvelles matières et modes de vie, cela était indispensable. Si elle a toujours réussi à s’adapter à l’évolution du monde, l’éducation est face à un challenge inédit. Plus qu’une mise à niveau des programmes dans le monde entier, au final c’est une révolution pédagogique qui semble latente.

Des enjeux futurs encore difficiles à appréhender

À quoi ressemblera notre monde demain ? C’est la question que tous les spécialistes de l’éducation ont en tête. En effet, l’enseignement prépare les élèves à devenir des adultes qui sauront faire appel à de solides connaissances ; ceux-ci devront évoluer et vivre dans un monde que l’on ne connaît pas encore. Cela fait longtemps que les experts tentent de prévoir ce qu’il se passera dans les années à venir pour préparer au mieux les générations futures.

Ces experts ont souvent une vision claire de l’avenir, les défis seront multiples :

●  un climat de plus en plus changeant ;

●  des migrations qui vont s’intensifier pour échapper à la montée des eaux ;

●  un besoin en énergie, en nourriture et en surface habitable qui ne cesse d’augmenter…

Et ces challenges ne sont évidemment pas les seuls.

Pandémie : quelle répercussion sur l’enseignement dans le monde ?

Les scientifiques préviennent depuis longtemps déjà de ces besoins auxquels il faudra répondre. Mais avaient-ils prévu la pandémie que nous avons connue récemment ? Celle-ci a remis de nombreuses choses en question. D’abord il a fallu changer la façon d’enseigner, pratiquement du jour au lendemain. Les professeurs et professionnels de l’éducation ont su innover pour que les élèves puissent garder le contact avec le système scolaire.

Bien sûr, pour certains élèves, l’environnement de la maison n’était pas propice à l’école à distance. Quand l’un manquait de matériel, l’autre n’avait pas d’espace pour travailler chez lui. Puis il fallait trouver la motivation et se concentrer devant l’écran. Cela a donc été l’occasion pour les jeunes d’apprendre à se remotiver, malgré une situation sanitaire inquiétante. 

Mais cette période inédite a aussi été favorable à l’exploration de nouvelles possibilités d’un point de vue pédagogique :

●  À l’utilisation des cours en visioconférence,

●  à l’exploration des sites aux thématiques variées, 

●  au développement du travail en autonomie,

●  les élèves ont aussi dû développer leurs propres façons d’étudier et mieux appréhender leurs mécanismes d’apprentissage…

Comment anticiper demain pour mieux éduquer ?

Mais combien de situations comme celles-ci devront être encore vécues ? Ce sont autant d’événements qui sont difficiles à prévoir. Ceux-ci ont pourtant un impact sur notre façon de vivre aujourd’hui et sur celle des adultes de demain. Quelle forme prendra l’école demain ? Quelle façon d’enseigner sera privilégiée ?

Éducation Objectif 2030 : fournir les meilleurs outils

Comme le définit l’OCDE : « Le concept de compétence ne se réduit pas à l’acquisition de connaissances et d’aptitudes, il suppose la mobilisation de connaissances, compétences, attitudes et valeurs pour répondre à des besoins complexes. Les élèves préparés à l’avenir auront besoin de posséder des connaissances à la fois générales et spécialisées. » (2018 P.6 – Le futur de l’éducation et des compétences, projet éducation 2030 de l’OCDE).

Conscients des enjeux futurs, les pays membres de l’OCDE se sont mobilisés pour réfléchir à demain et aux objectifs pédagogiques qui seront à privilégier. C’est la raison pour laquelle le « Projet éducation 2030 » a été défini, soulignant l’importance de développer des compétences qui seront aussi liées au savoir-être qu’au savoir-faire.

Journal scolaire, compétences du XXIème siècle

Des compétences pour savoir-faire et savoir-être

Si les matières liées au développement du numérique seront nécessaires pour s’insérer dans la vie active, d’autres compétences du XXIème siècle relevant (notamment) des softs skills seront incontournables.

Le savoir-faire sera aussi apprécié sur le marché du travail que le savoir-être. Travailler en autonomie, cocréer, savoir faire preuve d’empathie, gérer son temps et son stress fait partie des 10 softs skills déjà utiles aux élèves. Si elles sont pratiques pour les aider à évoluer aujourd’hui en classe, elles seront également essentielles pour vivre dans les années à venir.

Le projet éducation 2030 met de surcroît en avant la nécessité pour les adultes de demain de réussir à faire le lien entre les différentes compétences acquises. C’est en articulant les savoirs entre eux que les élèves seront les plus aptes à résoudre les problèmes, tant au quotidien que pour des projets d’envergure. Plus encore que la maîtrise des savoirs appris à l’école, c’est leur mise en œuvre dans de multiples situations qui sera bénéfique.

Bien sûr, il ne faut pas percevoir l’avenir seulement comme une succession d’événements difficiles. Ce sera aussi, comme toujours, l’occasion d’innover, d’explorer encore un peu plus notre monde et l’univers. Alors, si les défis qui nous attendent ont tendance à vous rendre pessimiste, imaginez aussi toutes les belles découvertes et les progrès qui pourront aussi être faits. Les enfants d’aujourd’hui sont les futurs grands découvreurs de demain.

Newsletter_NL Madmagz

Restez informés !

Recevez chaque mois des actualités, des conseils et des retours d’experiences